Ent?te

Logo du LIFL

Depuis le 1er janvier 2015 le LIFL et le LAGIS forment le laboratoire CRIStAL

  1. Actualités

Séminaire de

Cécile DUCHENE et Ala Atrash

16 juin 2011
Salle du conseil, Bât M3 extension

Adaptation of the PADAWAN multi-scale model for spatialized problem-solving, applied to cartographic generalization

Le laboratoire COGIT de l’IGN utilise une modélisation agent pour résoudre un problème spatialisé complexe apparenté à un problème de satisfaction de contraintes : la généralisation de données géographiques vectorielles, qui vise à diminuer le niveau de détail dans un jeu de données géographiques tout en respectant ses caractéristiques d’origine. Ce problème nécessite de manipuler des agents ayant des niveaux d’abstraction différents, par exemple un bâtiment, un groupe de bâtiments, une ville. Plusieurs types d’agents sont donc définis, par exemple : un agent micro représente un objet simple, un agent meso représente un groupe d’objets.

Certains de nos agents, tout en ayant des comportements propres, jouent des rôles particuliers par rapport à l’environnement. Ainsi, un agent meso encapsule un environnement (une portion d’espace) dans lequel évoluent ses composants – par exemple un îlot urbain (« pâté de maisons ») contient des bâtiments, et si l’îlot se déforme ses composants doivent en tenir compte. Certains agents micro sont frontières entre deux environnements (par exemple une route bordant deux îlots), ce qui pose le problème du déplacement et de la suppression de la frontière, et de son interaction avec chacun des environnements qu’elle borde. Le modèle actuel fonctionne assez bien mais ne représente pas de manière explicite ces relations entre agents et environnement, et nous pensons que leur représentation explicite faciliterait sa mise en œuvre.

Le modèle PADAWAN, mis au point dans l’équipe Systèmes Multi-Agents et Comportements du Laboratoire d’Informatique Fondamentale de Lille, formalise justement les notions d’encapsulation d’un environnement par un agent et de situation d’un agent dans un ou plusieurs environnement. Il a été appliqué, couplé à un modèle de simulation orienté interactions, à la simulation multi-agents de phénomènes complexes.

Ala Atrash, effectue actuellement un travail visant à étudier de quelle manière le modèle de généralisation multi-agents du laboratoire COGIT pourrait être enrichi par les concepts du modèle PADAWAN. Deux axes d’étude sont considérés : un axe applicatif (comment mieux résoudre la problématique de la généralisation de données géographiques), et un axe plus théorique (quelles sont les similitudes, les différences et les liens entre les deux modèles, comment combiner leurs concepts, l’optique simulation est-elle très différente de l’optique résolution de problème, etc.).

Cécile Duchêne (CR IGN) présentera le cadre applicatif de la généralisation cartographique et les modèles agents mis au point au laboratoire COGIT de l’IGN pour y répondre. Ala Atrash présentera ses travaux en cours sur l’enrichissement de ces modèles par le modèle PADAWAN de l’équipe SMAC du LIFL.

Ours

UMR 8022 - Laboratoire d'Informatique Fondamentale de Lille - Copyright © 2012 Sophie TISON - Crédits & Mentions légales

Page respectant XHTML et CSS.

Pour tout commentaire / Comments and remarks : webmaster