Ent?te

Logo du LIFL

Depuis le 1er janvier 2015 le LIFL et le LAGIS forment le laboratoire CRIStAL

  1. Actualités

Thèse de

Julien Tierny

jeudi 2 octobre 2008
TELECOM Lille

Modélisation de forme 3D par graphe de Reeb et applications

Directeur de Thèse : Mohamed Daoudi, Professeur, TELECOM Lille 1
Co-encadrant : Jean-Philippe Vandeborre, Maître de Conférences, TELECOM Lille 1
Rapporteurs :
Atilla Baskurt, Professeur, INSA Lyon
Bruno Lévy, Directeur de Recherche, INRIA Nancy Grand Est
Examinateurs:
Claude Labit, DIrecteur de Recherche, INRIA Rennes
Anuj Srivastava, Professeur, Florida State University
Sophie Tison, Professeur, USTL

Avec le développement récent des technologies 3D, les formes 3D sont devenues un type de données multimedia interactives de première importance. Leur représentation la plus courante, le maillage de polygones, souffre cependant de grande variabilité face à des transformations canoniques préservant la forme. Il est donc nécessaire de concevoir des techniques de modélisation intrinsèque de forme. Dans cette thèse, nous explorons la modélisation topologique par l'étude de structures basées sur les graphes de Reeb. En particulier, nous introduisons une nouvelle abstraction de forme, appelée squelette topologique avancé, qui permet non seulement l'étude de l'évolution topologique des lignes de niveau de fonctions de Morse mais aussi l'étude de leur évolution géométrique. Nous démontrons l'utilité de cette représentation intrinsèque de forme dans trois problèmes de recherche liés à l'Informatique Graphique et à la Vision par Ordinateur. Tout d'abord, nous introduisons la notion de calcul géométrique sur les graphes de Reeb pour le calcul automatique et stable de squelettes de contrôle pour la manipulation interactive de forme. Ensuite, en introduisant les notions de cartes de Reeb et de motifs de Reeb, nous proposons une nouvelle méthode pour l'estimation de similarité partielle entre formes 3D. Nous montrons que cette approche dépasse les méthodes participant au concours international de reconnaissance de forme 2007 (SHREC 2007) par un gain de 14%. Enfin, nous présentons deux techniques permettant de fournir une décomposition fonctionnelle d'une forme 3D, à la fois en considérant des heuristiques issues de la théorie de la perception humaine et des données 3D variant dans le temps. Des exemples applicatifs concrets viennent illustrer l'utilité de notre approche pour chacun de ces problèmes de recherche.

Ours

UMR 8022 - Laboratoire d'Informatique Fondamentale de Lille - Copyright © 2012 Sophie TISON - Crédits & Mentions légales

Page respectant XHTML et CSS.

Pour tout commentaire / Comments and remarks : webmaster