Ent?te

Logo du LIFL

Depuis le 1er janvier 2015 le LIFL et le LAGIS forment le laboratoire CRIStAL

  1. Formation doctorale

Thèse de

Russel Nzekwa

vendredi 5 juillet 2013
Amphithéâtre de l'IRCICA

Support intergiciel fiable et durable pour les architectures orientées services

Directeur de Thèse : Pr. Lionel Seinturier, Université Lille 1 et IUF

Co-Encadrant : MCF Romain Rouvoy, Université Lille 1

Rapporteurs :

Membres :

Les logiciels modernes sont de plus en plus complexes. Ceci est dû en partie à l’hétérogénéité des solutions misent en œuvre, au caractère distribué des architectures de déploiement et à la dynamicité requise pour de tels logiciels qui devraient être capable de s’adapter en fonction des variations de leur contexte d’évolution. D’un autre coté, l’importance grandissante des contraintes de productivité dans le but de réduire les coûts de maintenance et de production des systèmes informatiques a favorisé l’émergence de nouveaux paradigmes pour répondre à cette complexité des logiciels modernes. L’informatique des systèmes autonomes (Autonomic Computing) s’inscrit dans cette perspective. Elle se propose entre autres de réduire le coût de maintenance des systèmes informatiques en développant des logiciels dits autonomes, c’est à dire dotés de la capacité de s’autogérer moyennant une intervention limitée d’un opérateur humain.

 Toutefois, le développement de logiciels autonomes soulève de nombreux défis scientifiques et technologiques. Par exemple, l’absence de visibilité de la couche de contrôle dans les applications autonomes rend difficile leur maintenabilité, l’absence d’outils de vérification pour les architectures autonomes est un frein pour l’implémentation d’applications fiables. Enfin, la gestion transparente des propriétés-non-fonctionnelles et la traçabilité entre le design et l’implémentation sont autant de défis que pose la construction de logiciels autonomes flexibles.

La principale contribution de cette thèse est CORONA. CORONA est un canevas logiciel qui vise à faciliter le développement de logiciels autonomes flexibles. Dans cet objectif, CORONA s’appuie sur un langage de description architecturale qui réifie la visibilité des éléments qui forment la couche de contrôle dans les systèmes autonomes. CORONA permet l’intégration transparente des propriétés-non-fonctionnelles dans la description architecturale des systèmes autonomes. Il fournit aussi dans sa chaîne de compilation un ensemble d’outils qui permettent d’effectuer des vérifications sur l’architecture des systèmes autonomes. Enfin, la traçabilité entre le design et l’implémentation est assurée par un mécanisme de génération des skeletons d’implémentation à partir d’une description architecturale. Les différentes propriétés de CORONA sont illustrées par trois cas d’utilisation.

Ours

UMR 8022 - Laboratoire d'Informatique Fondamentale de Lille - Copyright © 2012 Sophie TISON - Crédits & Mentions légales

Page respectant XHTML et CSS.

Pour tout commentaire / Comments and remarks : webmaster