Ent?te

Logo du LIFL

Depuis le 1er janvier 2015 le LIFL et le LAGIS forment le laboratoire CRIStAL

  1. Doctoral studies

Thesis of

Cédric Syllebranque

Friday 5 March 2010
Amphithéâtre de l'IRCICA

Estimation de propriétés mécaniques d'objets complexes à partir de séquences d'images

Directeur de Thèse : Christophe Chaillou, Professeur, Université Lille 1 Sciences et Technologies

Co-Directeur : Samuel Boivin, CR INRIA, Université Paris 11

Rapporteurs : Yannick Remion, Professeur, Université Reims Champagne-Ardenne
                        Marie-Odile Berger, CR INRIA HDR, INRIA Lorraine Nancy

 

Membres : Mohamed Daoudi, Professeur, Telecom Lille 1 Villeneuve d’Ascq
                   Stéphane Cotin, DR INRIA, Université Lille 1 Sciences et Technologies
                   Marc Des Rieux, PDG, Société Didhaptic Laval

                   Maud Marchal, Maître de Conférences, INSA Rennes

 

De nombreux algorithmes de simulations informatiques permettent de reproduire des comportements physiques d'objets en trois dimensions. Des phénomènes liés à différents domaines, comme la mécanique classique (animation de tissus par exemple), la mécanique des fluides (animation de feux par exemple) ou encore la photométrie (visualisation photo-réaliste de scènes par exemple) peuvent être recréés virtuellement. Ces algorithmes complexes possèdent généralement de nombreux paramètres. Leurs réglages sont souvent délicats et peu conformes au réel. Pour utiliser ces algorithmes en  simulations chirurgicales ou pour les calculs de stabilité d'un pont suspendu, il est indispensable d’avoir des paramètres exacts.

 

            Malheureusement, il est difficile, voire impossible, même pour un expert de trouver les bonnes valeurs de ces paramètres pour produire un effet donné, et tout particulièrement sur des objets réels complexes comme les organes. En effet, même si nous disposons d’un simulateur très puissant, l'adéquation de ses paramètres avec le monde réel est difficile, et dans le meilleur des cas il s’agit toujours de « tâtonner » pour obtenir le résultat voulu, et ce parfois pendant des heures.

 

            Cette thèse vise donc à déterminer directement ces paramètres depuis des séquences d'images réelles, afin de reproduire en réalité virtuelle et de la façon la plus fidèle possible le comportement observé des objets du monde réel. Nous concevons pour cela une solution matérielle et logicielle peu onéreuse en proposant un nouveau dispositif de capture de force et un algorithme d'estimation inverse basé sur plusieurs métriques d'erreur.

 

Ours

UMR 8022 - Laboratoire d'Informatique Fondamentale de Lille - Copyright © 2012 Sophie TISON - Crédits & Mentions légales

Page respectant XHTML et CSS.

Pour tout commentaire / Comments and remarks : webmaster