Ent?te

Logo du LIFL

Depuis le 1er janvier 2015 le LIFL et le LAGIS forment le laboratoire CRIStAL

  1. Doctoral studies

Thesis of

Loic Schmidt

Monday 6 December 2010
Amphithéâtre de l'IRCICA

Passage à l'échelle des intergiciels RFID pour l'informatique diffuse

Directeur de Thèse : David Simplot-Ryl, Professeur, Université Lille 1
Co-encadrant : Nathalie Mitton, Chargée de recherche, INRIA Lille - Nord Europe
Rapporteurs : Michel Banâtre, Directeur de recherche, INRIA Rennes - Bretagne Atlantique
Marcelo Dias de Amorim, Chargé de recherche CNRS, Université de Paris 6
Membres : Stéphane Ducasse, Directeur de recherche, INRIA Lille - Nord Europe
Hakima Chaouchi, Maitre de conférence, Telecom Sud Paris
Patrice Ribout, Responsable de projet RFID pour le groupe Oxylane, Lille

Selon le concept de l'Internet des Objets (IoT), chaque objet manufacturé se voit attribuer un identifiant unique se présentant sous forme d'une étiquette RFID (Radio Frequency Identification). L'arrivée de ces RFID dans le processus de gestion des biens soulève des problématiques techniques telles que leur intégration dans l'Internet qui permettra d'accéder aux informations relatives à l'objet identifié, recueillies durant sa vie. En effet, avec l'expansion d'une telle technologie, l'architecture de cet IoT doit être capable de passer à l'échelle et doit fournir un moyen efficace de gérer ces informations. Afin de faciliter le développement et le déploiement de solutions RFID, des standards ont été mis en place par EPCGlobal définissant les interfaces d'un intergiciel RFID : un composant filtrant et agrégeant les évènements issus des lecteurs (ALE), un composant stockant ces données (EPCIS), un composant permettant de retrouver ces bases de données (ONS), etc.
Nous proposons une solution de distribution de ces différents composants utilisant les techniques des tables de hachages distribuées. Nous présentons un composant ALE distribué, qui offre la possibilité d'interroger n'importe quel lecteur partagé du réseau ainsi qu'une solution pour l'interrogation des EPCIS de façon efficace, sans surcharger le réseau. Étant donné l'importance du système d'ONS, qui est à l'IoT ce que le DNS est à l'Internet, nous avons exploré une solution alternative à celle des DNS afin de distribuer ce composant. Nos solutions permettent un passage à l'échelle efficace de l'intergiciel d'EPCGlobal, offrant un intergiciel générique pour l'informatique diffuse.

Ours

UMR 8022 - Laboratoire d'Informatique Fondamentale de Lille - Copyright © 2012 Sophie TISON - Crédits & Mentions légales

Page respectant XHTML et CSS.

Pour tout commentaire / Comments and remarks : webmaster